Pourquoi suis je devenue thérapeute en médecine douces?

Certainement pour de multiples raisons.
Tout d'abord, je ne pense pas que l'on devienne thérapeute par hasard. Notre vie, notre éducation, nos expériences de vie avec ce qu'il y a de bon et de moins bon, nous amène à nous questionner sur mille et une chose puis nous prenons un chemin puis un autre jusqu'au jour ou le choix est plus précis, plus affirmé. 

En ce qui me concerne, j'ai été une enfant en surpoids - 83 kilos à l'âge de 11 ans et j'en ai souffert. Je ne comprenais pas pourquoi je mangeais ni pourquoi cela était si mal accepté par les autres et surtout par moi-même. Ce surpoids m'a valu des moqueries certes mais aussi des troubles du comportement (Refus d'une vie sociale, tristesse, colère, injustice et une image de moi très négative accompagnée d’un manque de confiance accru).
J'ai donc réagi et commencé à faire du sport, alléger mes menus, j’ai lu beaucoup et j’ai demandé de l’aide à une spécialiste.

J’ai retrouvé un poids normal avec des hauts (quand le moral était bon) puis reprise de poids (dès qu’un stress, contrariété apparaissaient…) Je n’ai pas baissé les bras.Je refusais de me laisser aller.
 
En 2011 je me suis orienté vers la naturopathie (école Robert Masson) pour mieux comprendre le lien entre émotions et nourriture, puis la réflexologie, massages corporels en 2016 et l’hypnose en 2017.

Ce qui est pour moi essentiel dans mon travail, c'est l'écoute des mots pour comprendre les maux du corps et de l'esprit. Lorsque les deux sont enfin réunis, nous parvenons à l'équilibre!
 
Mon métier me passionne et j'espère vous faire partager cette passion lors de nos prochaines rencontres.

BIEN A VOUS.